• 2012 aof 3

    Paraguay: 17ème Siècle, observations d'OVNIS par des jésuites missionnaires

     L'ordre des jésuites ont mis en place un socialisme chrétien révolutionnaire parmi les peuples guaranis du Paraguay qui contestaient l'avarice des colons espagnols et des portugais Bandeirantes (chasseurs de fortune). Cette organisation sociale atypique était connue comme le modèle "de reduction" et a eu lieu au début du 17ème siècle (environ 1607).

    L'ordre religieux atteignit la région et rencontra le système de l'encomienda (mandat) pratiqué par les Franciscains, qui suivaient le système imposé par la conquête dans ses relations avec les indigènes. Les Jésuites s'opposèrent radicalement au système, et alors que les fondements du système de réduction n'était pas une invention des Jésuites, son utilisation a été un contrepoids au système économique utilisé par les Franciscains. Le but d'une réduction était avant tout de regrouper les populations indigènes pour mieux les intégrer au système politico-économique, et dans la partie amazonienne, de les protéger des razzias de chasseurs d'esclaves, puis de les évangéliser et de les « civiliser ».

    C'est précisément ici, en cherchant des informations sur le contexte historique, que nous avons découvert que les Archives de la Compagnie de Jésus contenaient des événements anormaux, décrivant d'innombrables événements suggérant que la zone était également une source de mystères et d'énigmes, comme beaucoup d'autres régions le sont en Amérique du Sud et que le phénomène OVNI accompagnait ces jésuites et les autochtones dans l'établissement des fondements de cette nouvelle nation.

    Un document rédigé dans ces archives se lit comme suit:

    "Le 10 Août 1631 à la réduction de San Ignacio de Ipané, quelque chose d'étrange et lumineux a été observé en train de voler dans les cieux. Entre six et sept heures du soir, un globe lumineux d'une grandeur étrange s'éleva, vola sans se presser et plutôt lentement, sur la ville, comme une pleine lune. Il dégageait un grand nombre d'étincelles vers l'est, et après avoir atteint l'horizon ouest, il brillait d'une lumière plus grande , qui a ensuite diminué. Le temps de réciter le Symbole des Apôtres, il a émis une énorme détonation s'apparentant au tonnerre ".

    À quelques kilomètres de cette réduction, il y a une région appartenant à la province du Chaco connue sous le nom de Campo del Cielo (en raison du grand nombre de météorites tombées dans la région) ce qui permet de penser que cela impliquait une météorite, mais lors de l'analyse du document mot par mot, dans la mesure où le chercheur Antonio Las Heras avait fait un excellent travail sur le sujet, nous n'avions pas le choix que de laisser la place au doute, et à la possibilité que l'objet n'était pas une météorite.

    L'objet se déplaça lentement. Les mots «On l'a vu se lever à l'est" donnent l'impression qu'il «prit de l'altitude" immédiatement, ce qui en fait l'un des premiers rapports de témoins oculaires d'un décollage OVNI dans cette région, qui couvre la province de Misiones, entre la frontière Brésil -Paraguay . Sans entrer dans les détails, comme cet excellent chercheur Argentin a fait, nous croyons que le document en question est précieux, fournissant des preuves que nous avons été visités par ces objets volants à travers les âges, les objets dont le point d'origine, nous sommes hésitants à définir .

    La guerre du Paraguay fut dramatique et dure, comme le sont toutes les guerres. Ce conflit entre l'Argentine, l'Uruguay et le Brésil fit nombre de morts qui s'élevait à des milliers parmi les parties belligérantes. C'est précisément à ce moment que nous trouvons un autre événement OVNI important dans l'histoire de cette petite nation.

    Le 26 Novembre 1866, un brigantin brésilien, sous le commandement du capitaine Augusto Leverger (qui allait plus tard être élevé au rang de Baron de Melgazó), naviguait le long de la rivière Paraguay. Se trouvant sur le pont ce soir-là, il vit un phénomène auquel il n'a pu trouver une explication logique.

    L'événement a été enregistré comme suit: «A cinq heures et 47 minutes de la matinée", a expliqué le capitaine Leverger dans son rapport, "avec un ciel parfaitement clair et calme, je fus témoin d'un globe lumineux qui executa un parfait arc de 30 degrés au Nord-Ouest, en laissant une bande de la lumière dans son sillage à partir duquel trois corps se sont distingués. Après 25 minutes d'observation, également partagée par les membres de l'équipage du navire, tout disparut brusquement et aucune perturbation atmosphérique ne fut enregistrée. "

    Leverger ajouta: «Je parlais avec l'ambassadeur du Brésil et d'autres dans la ville d'Asunción, qui témoignent avoir vu cet événement." Lorsque les positions personnellement relevées par Leverger furent soumises à une analyse trigonométrique, on estime que le phénomène eut lieu dans la zone atmosphérique et à une distance de seulement 59 lieues (203 miles) de Asunción. Ceci est le point phare du rapport du capitaine Leverger.

    Des enquêtes ultérieures effectuées par le témoin aux autorités d'Asunción a assuré que l'observation eut lieu dans la haute atmosphère à un peu moins de 203 miles de la capitale. Toutes les enquêtes ont déterminé que l'observation était parfaitement cohérente, et donc d'une valeur incalculable. María Virginia Capalló, une chercheuse argentine, engagée dans la recherche en bibliothèque pour le suivi de cet événement a déterminé que cela pourrait bien être le tout premier article journalistique à paraître sur le sujet ovni, précédant même l'information figurant dans le London "Times" en 1870.

    Résumant l'observation de capitaine Leverger, nous pouvons seulement dire qu'il est impossible de penser que l'objet vu par le témoin aurait pu être quelque chose cré par la technologie disponible à l'époque, en gardant à l'esprit que l'aéronef prit son envol au début du 20ème siècle et que leurs tests étaient sporadiques. Les explications impliquant une météorite ou un phénomène atmosphérique ne correspondent pas à la déclaration du capitaine, étant donné la longueur de son observation, qui ne fut pas moins de 25 minutes.

    Ce n'est une surprise pour personne que le phénomène OVNI a une longue histoire, et nous avons fait allusion plus d'une fois à la documentation de la conquête espagnole et chroniqueurs de l'Église qui ont fait des observations de phénomènes inhabituels. Cela a renforcé notre conviction que le phénomène a toujours été avec nous, et bien que sa forme peut avoir changé au fil du temps, son essence reste la même, peu importe ce qu'on dit.

    Traduction par Evalia pour ODH Tv

    Sources:

    http://inexplicata.blogspot.fr/2015/12/paraguay-16th-century-ufo-sightings-by.html

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mission_j%C3%A9suite_du_Paraguay

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9duction_%28catholicisme%29


  • Les phénomènes inexpliqués qui se produisent dans le ciel et les observations d'ovnis ont toujours fasciné plusieurs personnes. Depuis plus de 15 ans, l'Association québécoise d'ufologie collecte des informations et des témoignages sur de potentiels cas d'objets volants non identifiés.

    Depuis 2012, un enquêteur basé à Saguenay s'occupe exclusivement des signalements faits dans la région. Luc Vincent prend sa tâche très au sérieux.

    « C'est une méthode d'élimination. C'est-à-dire que je cartographie, j'utilise la météo, j'utilise des logiciels d'astronomie pour vérifier la position des étoiles. C'est pour ça que c'est très important d'avoir le lieu où se tient la personne, vers où elle regarde », explique-t-il.

    La popularité des médias sociaux et l'utilisation de téléphones intelligents se traduisent par une augmentation du nombre de photos et de vidéos d'ovnis sur Internet. Le nombre de canulars, de trucages et le manque d'information compliquent le travail des enquêteurs.

    Luc Vincent doit s'assurer de la véracité des témoignages qui s'expliquent souvent de façon rationnelle. Depuis trois ans, il a enquêté sur plus d'une vingtaine de signalements d'ovnis sur le territoire régional. Il admet qu'il y a plus de cas répertoriés dans les grands centres en raison de la forte densité de population, mais la région se démarque au plan provincial.

    Source:

    http://ici.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2015/10/11/004-ovni-ufologie-luc-vincent-signalement.shtml


  • Sérieusement, vous y croyez ? Parce que lui oui. Dès qu’un phénomène aérien étrange lui est signalé, un cas d’objet volant non identifié par exemple, neuf fois sur dix, il cherche à l’expliquer. Et il y parvient. Thibaut Alexandre a 32 ans, dont vingt passés dans le ciel. C’est un astronome amateur (version érudit) et un ufologue, version zététique. En gros, un briseur de rêves. La bête noire des extraterrestres. D’ailleurs, c’est bien simple, il habite dans le Chaunois. Là où, comme pas hasard, nos amis d’outre ciel évitent de se montrer.

    Dans ce monde, il y a les croyants. On les appelle les « soucoupistes ». Et il y a ceux qui doutent, que l’on n’appelle surtout pas les sceptiques. Thibaut est de ceux-là. Un adepte de la pure zététique, un esprit scientifique qui a les pieds sur terre (sa formation de géologue, sans doute…) et publie dès que son métier de postier lui en laisse le temps, des articles, des avis sur les forums et des livres. « J’aime bien les choses un peu complexes », concède le trentenaire.

    Une véritable passion pour le ciel

    Et de complexité, l’espace n’en manque pas. Thibaut l’a démontré en 2012 dans son premier ouvrage, Des ovnis comme s’il en pleuvait. Il récidive cette semaine avec sa deuxième production, Des ovnis au clair de lune. « C’est beaucoup de travail. Environ un an d’enquête, de recherches dans les archives et d’écriture. Et aussi des centaines de kilomètres parcourus », signale cet heureux papa d’une petite fille dont les pérégrinations souvent nocturnes n’inquiètent jamais son épouse. Car, à la passion pour le ciel, Thibaut Alexandre peut ajouter une seconde excuse : les cycles. Celui de Saros ou de Méton, connus des Grecs donc. « Ce sont des organisations spatiales qui se reproduisent tous les 18 ans et 10 jours pour le premier et tous les 6 940 jours pour le second », résume l’astronome. En clair, lorsqu’un phénomène a été signalé pendant une période susceptible de se reproduire dans un cycle, Thibaut saute sur l’occasion et se déplace à l’endroit où l’observation a été réalisée. Bien souvent, il revoit ce qui, des années plus tôt, a effrayé des terriens. « Beaucoup de méprises sont dues au fait que les gens ne savent pas tout ce qui gravite dans le ciel. Moi-même, je me suis fait prendre en 2002 pendant une observation. Un phénomène brillait puis s’éteignait et pendant des heures, sans défiler. Cinq ans plus tard, j’ai eu l’explication. Deux fois par an, le soleil est positionné de telle sorte qu’il fait briller les panneaux de satellites géostationnaires ! ».

    Suite et source de l'article:

    http://www.lunion.com/563785/article/2015-10-04/cet-astronome-est-la-bete-noire-des-extraterrestres


  • ovni-villers-bretonneuxLe 19 septembre 2015 sera organisé à partir de 14 h 00, Place du général De Gaulle une exposition sur l’astronomie avec la possibilité de faire des observations à l’aide de télescopes et autres matériel installés sur place.

     

    Plus rare, cette journée de l’Astronomie à Villers Bretonneux près d’Amiens consacrera une partie de l’exposition au phénomène ovni.

     

    Vous retrouverez donc sur place des enquêteurs locaux qui animeront ce stand ou on pourra se documenter sur le dossier des OVNIs, évoquer vos observations insolites et obtenir des conseils sur ce qu’il faut faire si on est confronté à un tel phénomène.

     

    L’exposition et l’animation de cette journée durera jusqu’à tard dans la nuit, au minimum jusqu’à 0 h 00 afin de permettre à ceux qui le souhaitent, de découvrir en vrai et derrière de bon matériel d’observation, quelques merveilles de l’univers qui nous entoure.

     

    Nous vous attendons donc le 19 septembre 2015 dès 14 h 00 place du Général De Gaulle à Villers Bretonneux. Vous pourrez vous restaurer sur place et une buvette sera mise en place. Participation symbolique d’un euro (gratuit pour les enfants) pour couvrir les quelques frais et donner les moyens de poursuivre l’information du public dans ce domaine et dans cette région.

    Source:

    http://www.les-rencontres-ufologiques.com/ovni-amiens-.html 


  • Un objet lumineux aurait été aperçu, par deux témoins au moins, samedi soir entre 21 h 30 et 21 h 45, dans le ciel de l'agglomération clermontoise. Alors qu'un témoin affirme avoir vu passer quelque chose "qui pourrait ressembler à une météorite", une adolescente en vacances sur la commune de Riom a pris en photo, avec son smartphone, l'objet lumineux.

    La nièce de 13 ans, Lee-Lou, et sa tante, Nelly, toutes les deux en vacances en Auvergne à Riom, se trouvaient dehors pour admirer le ciel éclairé par la pleine lune :   "On a décidé alors de prendre le ciel en photo avec nos smartphones, explique Nelly. Nous avons réalisé plusieurs clichés, sans rien voir de particulier. Et ensuite on s'est montré nos photos. Sur la première photo de ma nièce, il n'y avait rien de particulier. Et là sur la deuxième, on a vu ce truc bizarre !   Alors on a regardé les suivantes et là l'objet n'y était pas. J'ai vite regardé mes photos pour voir si j'avais pris quelque chose. Et là non plus rien. Seul son smartphone a réussi à prendre cet objet lumineux ".  

    Benjamin, lui, était à Clermont-Ferrand quand il a aperçu l'objet. "Il était vers 21 h 30, j'étais dehors avec ma femme. Au début j'ai pensé que c'était une étoile filante mais c'était assez gros. L'objet est descendu très lentement avant d'exploser en trois ou quatre morceaux. C'est la première fois que je vois cela".

    Suite et source:

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/08/30/un-objet-lumineux-apercu-dans-le-ciel-clermontois-samedi-soir_11564553.html





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique