• On sait que les recherches sur les objets volants non identifiés ont débuté au milieu de la 2nde guerre mondiale. Il n'existe actuellement aucune preuve irréfutable pour eux .

    Un lien direct entre ovnis et extraterrestres est incorrectement établi

    Elle ne se souvient pas exactement de la date, mais estime que l'étrange évènement a du avoir lieu à la fin de novembre 2009. Marjorie Buloz était dans son appartement ce soir-là, aux environs de 20:00, et les fenêtres de l'une de ses chambres donnaient sur le district de Pascal Puerto La Cruz face à la lagune El maguey. Il y eu une panne d'électricité et elle vit quelque chose voler près de la lagune. "J'ai vu un grand objet ovale suspendu au-dessus de la lagune. Il a projeté une lumière blanche très lumineuse (...) L'OVNI a commencé à se déplacer de haut en bas, à tourner sur son propre axe et à exécuter de nombreux mouvements avant de revenir statique. Il est ensuite monté à une vitesse impressionnante, pour se perdre dans le ciel ". Buloz, un journaliste de 25 ans, a vu ce qui pourrait être catalogué comme un objet volant non identifié, source de l'acronyme OVNI. Son origine, cependant, peut être ou ne pas être extraterrestre, selon Buloz. "Cela pourrait être de la technologie humaine avec ou sans aide extraterrestre.

    Qui sait ?" Son observation n'est pas passée inaperçue, d'autres personnes racontent des histoires similaires tout en restant dans l'anonymat. Selon les recherches effectuées par les membres bénévoles du groupe UFO Venezuela, les membres d'une même famille ont affirmé avoir été témoin d'un événement étrange en octobre 2008 dans le district de Nuevo Puerto de Puerto La Cruz.

    Environ 20 lumières blanches semblaient alignées dans le ciel, se déplaçant lentement, se rapprochant et s'éloignant, allant dans des directions différentes. Les témoins du phénomène disent que "l'engin" a effectué des virages, et disparut rapidement en quelques secondes. Selon le rapport, aucune autre personne dans la ville n'a réussi à voir le "spectacle" nocturne dans le ciel, ou n'ont pas voulu en discuter. D'autres cas isolés se sont produits dans l'Etat d'Anzoátegui avec comme éléments communs les lumières brillantes, généralement de couleur blanche, le mouvement des objets volants et leur rapide disparition immédiate.

    Entre 2008 et 2012, des témoins ont déclaré avoir vu des lumières blanches étranges ou des objets argentés survolant Cerro Venezuela, Lechería et aussi sur la montagne située dans les environs de Anzoátegui le campus de l'Universidad de Oriente. Une relation directe entre ovnis et extraterrestres est incorrectement établie. Il s'agit, en fait, d'objets volants dont l'origine reste inconnue. Selon certaines théories, ces tristement célèbres soucoupes volantes sont d'origine extraterrestre, alors que d'autres enquêtes indiquent que de nombreux rapports d'observations sont en fait des avions militaires en cours d'essai dans le ciel.

    Les recherches sur les OVNI se sont généralisées au milieu de la Seconde Guerre mondiale, principalement basées sur les rapports des pilotes qui prétendent avoir vu des engins volants insolites qui n'étaient pas des avions. Depuis lors, un certain nombre d'adeptes de l'hypothèse d'OVNI d'origine extraterrestre ont surgi, faisant des recherches personnelles sur des événements singuliers sans trouver de preuves irréfutables pour l'instant. En février dernier, un groupe d'astronomes a tenu une série de conférences à l'Observatoire David Dunlop en Ontario, Canada pour discuter du phénomène OVNI d'un point de vue scientifique. Les astronomes Ian Shelton et Tuba Koktay ont expliqué que les objets volants non identifiés existent bel et bien, mais qu'il y a beaucoup de questions sans réponse concernant la vie extraterrestre. Koktay est astronome et chercheur et Shelton enseigne l'astronomie à l'Université de Toronto.

    Tous deux ont travaillé pour l'Observatoire. "Nous apprenons quelque chose de nouveau chaque jour. Il ya quinze ans, nous n'étions pas sûrs de l'existence de planètes hors de notre système solaire. Maintenant, nous avons en trouvé plus de 1000." El Tiempo a contacté le Centre d'Investigations Astronomiques (ACDI) dans l'état de Mérida afin d'obtenir un avis scientifique. Cependant, les entrevues ont été rejetées car "ils manquaient de personnel spécialisé en la matière."

    Traduction par Evalia pour ODH Tv

    Source:

    http://inexplicata.blogspot.fr/2014/06/venezuela-ufos-shed-no-light-on.html


  • En 1958, je servais dans l'armée à Chypre. Moi-même, un sous-officier et un pilote avions visité un camp d'internement pour les hommes de l'EOKA (Ethniki Organosis Kyprion Agoniston - Organisation nationale des combattants chypriotes) dans les montagnes de Troodos. Après notre visite, nous avons continué le long de la route de chemin de terre dans le Landrover jusqu'à ce que la route devienne dangereuse. Pendant que le conducteur faisait demi-tour, l'officier se dégourdit les jambes et moi j'escaladais le côté raide de la piste en direction d'un bosquet afin de l'utiliser comme sanitaire.

    Quand je suis arrivé au niveau des buissons, qui se trouvaient à environ quatre pieds de haut, j'ai examiné les lieux et j'ai vu qu'ils étaient sur la crête d'un creux. A environ vingt-cinq mètres sur le côté opposé du creux, j'aperçus deux personnages penchés qui regardaient fixement un rocher. Ils se levèrent tous les deux et regardèrent directement vers moi.

    Ce qui me frappa à leur sujet, c'est qu'ils étaient tous les deux d'une pâle complexion, comme de la cire, avec très peu de particularité. Je ne pouvais voir que leur partie supérieure et ils m'ont semblé avoir des yeux et que leurs têtes n'avaient pas de cou, mais semblaientt être intégrée au reste du corps. Ils se sont contentés de me regarder; Je suis reparti et me précipitais vers le véhicule et j'ai sommé le conducteur de partir immédiatement.

    Je n'ai pas raconté à mes compagnons ce que j'avais vu, parce que je ne pouvais tirer aucune conclusion logique de ce que ça pouvait être. Ces choses, peu importe ce qu'elles étaient, n'avaient rien de commun avec les images d'aliens que l'on peut voir et s'ils avaient été de l'EOKA, ils m'auraient certainement interpellé.

    Nous étions à une bonne altitude et à une distance considérable de tout village ou habitation établie. Je suis toujours aussi perplexe depuis ce jour-là.

     

    Traduction par Evalia pour ODH Tv

    Source:

    http://www.ufocasebook.com/2014/1958-cyprus-encounter.html


    votre commentaire
  • Les OVNI triangulaires - Leurs caractéristiques

    La forme: Il se présente parfois sous la forme d'un triangle régulier, mais certains rapports mentionnent des coins arrondis.

    Le son : En général, il n'ya pas de son rapporté avec les témoignages, de temps en temps un grondement fort se fait entendre. Le triangle volant est habituellement silencieux à moins de se trouver directement en dessous et s'il vole lentement et à basse altitude.

    Les lumières: Celles-ci peuvent être divisées en trois groupes : les flashs blancs , les flashs colorés et les lueurs oranges. L'une des «particularités» les plus remarquables dans les rapports de triangles volants sont les flashs blancs brillants, presque aveuglants. Cela se produit, généralement mais pas toujours, lorsque l'engin accélère ou ralentit rapidement. Ca se manifeste souvent par paire, quand l'engin plane ou vole très lentement pendant 5 minutes ou plus avant de décoller en un éclair à une vitesse énorme pour s'arrêter net 5 secondes plus tard.

    set8

    Plusieurs témoins ont vu deux éclairs rapprochés, sur une courte distance. Outre ces flashs, plusieurs témoins ont vu des lumières clignotantes rouges et bleues. A noter que des avions standards volants de nuit possèdent des clignotants anti-collision et des feux de navigation rouges, blancs et verts. Ils ne sont jamais très lumineux et ne clignotent que toutes les 5 minutes ou plus.

    Quelque soient ces triangles, ils ne sont pas conformes aux pratiques aéronautiques standards ! Il y a de nombreuses différences entre les feux observés venant des triangles mais le bleu et le rouge sont très fréquents, ainsi que le vert, le jaune et le blanc. Les lumières aux extrémités sont également une caractéristique commune comme l'est la lumière blanche à l'avant et une lumière orange en son centre.

    Enfin, les observations de lueurs jaunes / oranges se trouvant à l'avant, rapportées par des témoins, se sont produites lors de décollages et en une éclair, et seulement dans deux cas. Là encore, c'est une des normes pour les triangles, il semblerait que les lueurs oranges / jaunes pourraient représenter une certaine forme de "charge éléctrique" de l'air autour de l'engin pour permettre une accélération rapide. Les lumières observées sont singulières et multiples.

    Les perturbations électro-magnétiques: Des témoins rapportent que l'air semblait chargé d'électricité statique, qui peut être le signe que la force motrice de ces engins n'est pas la puissance des jets classiques.

    La vitesse: Il semblerait que les triangles fonctionnent sur deux modes: en vol stationnaire ou lent (50 - 100 noeuds) ou en vol très rapide (vitesse inconnue) et semblent disparaître "en un éclair" sans transition notable entre les deux (apparemment sans inertie). Encore une fois ce n'est pas conventionnelement possible en terme de dispositif de propulsion ou en terme de l'effet d'inertie sur les membres possibles de l'équipage (les forces g auraient, dans un avion conventionnel, causé une panne ou même totalement écrasé l'équipage sans oublier de mentionner la probabilité de démolition de l'engin lui-même !).  

     

    03.05.10 Usa 3 boule blanche28.02.10 Espagne Triangle

    18.02.10 Us Floride Triangle volant

     

     

     

     

     

     

     

    L'altitude: Pour une raison inconnue, ces engins passent la plupart de leur temps en vol à très basse altitude . Les phrases typiques sont "juste au-dessus des toits", "derrière les collines" et ainsi de suite. Compte tenu de la vitesse à laquelle se déplace ces triangles lors de l'accélération (dont la plupart estiment être bien au-delà de Mach 1 - sans bang sonique !) cela semble être extrêmement dangereux , mais il n'existe aucune preuve de la présence d'un équipage, si c'était le cas il ne peut voir où il va - aucun cockpit n'a été apreçu et les bords de l'engin semblent être solides .

    Aucun logo, ni insigne n'ont jamais été vus , ni aucune antenne, ni aucun mât ni aucune autre caractéristique distinctes connues. Une autre considération à prendre en compte est, comme cela semble probable, l'engin fonctionne avec un champ électro-magnétique intense, alors les compas magnétiques classiques, radar et radio seraient inutiles, alors la manière dont les engins naviguent et en suivent dans une même zone et communiquent entre eux (si et seulement s'ils le font) reste un mystère. Il est possible que la navigation se fait par un système inertiel et qu'une certaine forme de laser ou un système de communication numérique à micro-ondes soient impliqués .

    Cela peut aussi expliquer l'absence de réponse de transpondeur IFF qui a été rapporté dans d'autres rencontres avec les triangles. La taille : De nombreux témoins ont vu des engins de cette forme d'une taille allant de 30 pieds à 700 pieds de longueur. Dans certains cas même, des témoins ont évoqué "la taille d'un terrain de football" ! La précision pour juger de la taille dépendra fortement d'une idée précise sur la hauteur de l'engin au-dessus de l'observateur. Cela peut être particulièrement difficile contre un ciel sombre avec aucun autre point de référence, surtout si l'engin possède peut-être une sorte particulière de revêtement anti-reflet furtif.

    Périodes d'observation : Bien que ces engins aient été vus dans la journée et en été, ils sont plus fréquemment observés dans la soirée pendant les heures d'obscurité en automne et en hiver.

    Conclusion : Il ya deux écoles de pensée sur ces engins. Soit ils sont " Notre technologie Secrète" , c'est à dire qu'ils sont terrestres dans la conception, dans la fabrication et dans le fonctionnement ou ils sont extra-terrestres dans tout ou en partie de ces aspects. Il ne fait aucun doute que s'il est réèl, le triangle est plus typique des autres "ovnis", ainsi que de tous les types d'engins terrestres volants connus du public que ce soit dans la conception, la propulsion ou l'utilisation. Toutes les caractéristiques du triangle sont familières à quiconque a étudié le phénomène "OVNI", ses diverses conceptions et ses caractéristiques différentes. Cette similitude suggère une source commune et / ou un système de propulsion.

    09.02.10 Chile 3 boules blanches

    23.02.10 Nice Boomerang volant29.11.09 Usa Ca Triangle

     

     

     

    Presque tous les "ovnis" parviennent à disposer d'une capacité à se déplacer pratiquement en silence, à part un bourdonnement / bruit vrombissant quand il est très proche de l'observateur; la possibilité de modifier sa vitesse et sa direction en un instant; une gamme de vitesses de vol stationnaire et la hausse très lente à très rapide - certains prétendent au-dessus de Mach 10; il dégage souvent des effets électro-magnétiques, se manifestant pas des interférences avec les téléviseurs et les radios, l'électricité de voiture , etc; ils sont souvent vus comme étant à l'intérieur d'un brillant (généralement rouge/orange/jaune) champ chargé électriquement ou entouré d'air ionisé; leur arrivée et leur départ sont souvent incroyablement lumineux et rapide et ainsi de suite.

    En bref touts ces OVNI, y compris les triangles, semblent être propulsés par un dispositif électro-magnétique qui pourrait peut-être aussi agir comme un champ de force anti-gravité permettant l'accélération sans inertie / la décélération et le vol. Plutôt que cette spéculation soit un vol de fantaisie (pardonnez le jeu de mots), il est entendu, par exemple, qu'ARCO en collaboration avec des scientifiques japonais ont testé un vol avec un aéronef sur une distance de 150 miles, au Canada en 1987, en utilisant une source d'énergie à micro-ondes et que, théoriquement, un avion alimenté de cette manière serait capable de voler presque indéfiniment à condition que sa puissance soit constamment reliée à lui. Il est intéressant de noter que de nombreux rapports de la «prochaine génération» d'avions furtifs suggèrent qu'ils soient pilotés à distance (RPV) suivant une ligne de contrôle virtuelle à partir du sol, par satellite ou par des avions conventionnels tels que la AWACS de type 747 - ou plus probablement une combinaison des trois. Cela atténuerait les problèmes associés sur les effets de la force g sur les pilotes.

    Ce qui est étrange c'est que si c'est la technologie terrestre qui est effective depuis 50 ans, jamais personne n'a trouvé les fabriquants, ni les concepteurs de ce type d'engins (ni même les personnes qui financent !). De même, ils auraient besoin d'être doté d'un équipage (à moins d'être contrôlé à distance ) permanent mais encore une fois personne ne s'est présenté pour revendiquer cette initiative. En outre, avant qu'un tel engin soit construit, les scientifiques auraient débatu publiquement pour s'assurer que le projet soit viable.

    En ce qui concerne les triangles en particulier, ceux-ci sont plus fréquents depuis une dizaine d'années dans leur conception actuelle, et ont été très largement rapporté lors d'observations - mais d'où viennent-ils, où sont-ils basés ? Il est dit que la British Aerospace possèdent des prototypes modèle reduit de cette forme d'exploitation de Wharton dans le Lancashire, mais ils mesurent seulement 30 pieds de long et ont seulement volé pendant un an environ. Il semble peu probable que la BAe construise des avions à grande échelle de cette forme non conventionnelle, les exploite et seulement après, entreprenne la construction des prototypes à échelle réduite ! Une conjecture qui n'est généralement pas pris en compte par d'autres chercheurs est que les caractéristiques de vol et le style du triangle sont partiellement ou totalement inspirés des manœuvres présumées et de la réalité physique d'un engin extra-terrestre - qu'il soit réel ou non. Les raisons de cette possibilité pourrait être soit de détourner l'attention du public d'un projet militaire top secret d'origine terrestres et / ou de renforcer volontairement un système de croyance publique fabriqué dans une «réalité» extra-terrestre.

    Pour une raison quelconque celle-ci peut être le cas, nous ne pouvons que deviner pourquoi. Il semble y avoir une montagne de preuves pour suggérer que les forces secrètes existent pour propager la désinformation qui n'a fait que renforcer une réalité ET.

    14/03/08, foto triangle volant à tampa bay

    15/06/08 Near Kirkland, Washington USA, Triangle volantboomerang cagnes sur mer

     

     

     

     

     

     

    Ce double-bluff est contraire à la croyance populaire que le Royaume-Uni, États-Unis et d'autres gouvernements tentent de cacher la réalité d'une présence extra-terrestre. Toutefois, malheureusement, cette théorie alternative n'est pas facilement acceptée par la communauté croissante de chercheurs partiaux qui semblent décidés à «prouver» une connexion extra-terrestre. Il se peut qu'ils soient utilisés pour perpétuer le mythe - seul le temps nous le dira ! Il est intéressant de noter qu'il y eut en 1987 une certaine inquiétude du public sur une installation de la British Aerospace dans la forêt de Hafren dans Powis due, en partie, à des lumières "stroboscopiques" anormales étant vu sur les sommets des collines de la région. A cette époque, la BA refusa d'informer les habitants sur ce qui se passait, mais a dit qu'ils avaient choisi ce site (une carrière désaffectée au milieu d'une immense forêt) en raison de sa distance du "brouillard" électromagnétique domestique et industriel.

    Actuellement, nous étudions si la BA est toujours en activité sur le site et quel est son but - il ne s'agissait certainement pas ou n'est pas d'un terrain d'aviation classique ou d'un site de production ! Cependant, il est possible que le gouvernement britannique ait donné son autorisation à un autre gouvernement (USA?) pour que des triangles soient mis à l'essai au-dessus du Pays de Galles et ailleurs en échange du savoir-faire technologique ou d'installations de défense supplémentaires. Il se peut que, compte tenu des rejets massifs apparents de l'énergie électro-magnétique provenant de ce type d'engin, qui n'est pas autorisé à voler dans certains pays, que le Royaume-Uni agit une fois de plus comme serviteur des Etats-Unis. Avec les lois sur le secret au Royaume-Uni et de la culture du déni de la fonction publique, il serait plus facile de maintenir un «déni plausible» des opérations concernant les triangles.

    D'autres points à prendre en compte : si ils sont d'origine terrestre et qui ont pour but de voler à basse altitude, sur des zones habitées et rurales, avec un système de propulsion qui est certain d'être repéré par quelqu'un qui est dans les environs (à peine furtif !) et si bas que quand ils "clignotes", ils aveuglent pratiquement tout automobiliste qui a le malheur d'être à proximité. En outre, pour voler dans l'espace aérien britannique, ils auraient eu besoin d'un certificat de navigabilité, qui devrait être accessible à la population pour inspection.

    D'autre part, certains rapports de "rencontres rapprochées" avec "un équipages à bord" censés être des triangles volants ont suggéré qu'ils soient pilotés par des militaires américains, mais la fiabilité de ces rapports est juste hypothétique. Les canulars élaborés peuvent ne pas être au-delà des limites du possible.

    Alors, que conclure ? Nous sommes réticents à suggérer l'hypothèse extra-terrestre, en l'absence de toute preuve positive, mais nous ne pouvons pas confirmer l'alternative terrestre pour des raisons similaires. Cependant, une alternative terrestre semble être l'explication la plus probable et logique étant donné les preuves disponibles à ce jour.

    Jusqu'à ce que des preuves supplémentaires soient fournies, le jury doit rester sur la vraie nature de l'origine de ces engins. Une chose est très définitivement certaine - ils existent et ils sont là !

    Traduction par Evalia pour ODH Tv

     

    Sources:

    The UK Ufo Network electronic magazine, Issue 75, June 5th 1997

    http://www.ufocasebook.com/trianglescharacteristics.html 

    http://www.ufoevidence.org/documents/doc1575.htm 

    http://www.ufos-aliens.co.uk/cosmicft.html 


  • (USA) - Le triangle du lac Michigan

    Un triangle géographique se situe au milieu du lac Michigan.

    C'est aussi un site de disparitions mystérieuses d'engins terrestres et maritimes; similaires au caractéristiques du Triangle des Bermudes, y compris des navires fantômes, des disparitions étranges et même des observations d'OVNI.

    Bill Wangemann est un historien de Sheboygan, Wisconsin. "Il ya eu des disparitions étranges là-bas, de nombreux navires perdus qui n'ont jamais été retrouvés." Il a passé sa vie à recueillir des histoires sur le triangle du lac Michigan. La légende ne s'arrête pas à des navires coulés; près de 40 avions ont disparu sur le lac Michigan. Le plus connu est probablement le vol 2501 de la Northwest Airlines qui a décollé de New York pour Minneapolis en Juin 1950 et qui a plongé dans le lac Michigan juste près de Benton Harbor. Personne n'a survécut.

    Ensuite, il ya les observations d'OVNIS et d'autres anomalies étranges dans le ciel. En effet, les observations d'objets étranges et d'avions fantômes étaient telles que l'Administartion Fédérale de l'Aviation a créé un service spécial de déclarations concernant le lac pour inventorier les observations rapportées.

    Et pourtant, des milliers de personnes traversent le triangle tous les ans. "Il ya des dizaines de ces histoires sur de multiples choses qui ont eu lieu là-bas ainsi que sur les gens et les marins qui ont disparu des navires et certaines personnes prétendent qu'il y a quelque chose de surnaturel qui se passe sur le lac", dit Wangemann. L'épave de la goélette Rosa Belle et la perte de 11 membres d'équipage et des passagers, de tous les membres de la secte Benton Harbor de la Maison de David, a choqué la nation à l'automne 1921.

    L'épave a été découverte le 30 octobre, flottant à l'envers, par le car-ferry Grand Trunk Ann Arbor n ° 4. Le capitaine du ferry a déclaré que la goélette semblait être entrée en collision avec un autre navire. Mais aucun navire n'a été reconnu coupable de collision cette semaine là. La partie arrière était brisée, la cabine a été arrachée à la plate-forme et le gréement du bateau flottait librement sur la coque.

    Le mystère de ce qui est arrivé à la Belle Rosa n'a jamais été résolu. Ce qui est étrange aussi, c'est le fait que c'était la deuxième épave presque identique pour la Rosa Belle. Le bateau avait chaviré dans la même zone et avait dérivé vers les côtes près de Grand Haven, dans le Michigan, en Août 1875. Dix membres d'équipage ont été perdus. L'épave a été récupérée à ce moment-là et a été reconstruite.

    La Goélette Thomas Hume fait partie des disparitions les plus mystérieuses. Elle a disparu sans laisser de trace dans une rafale de vent sur le lac Michigan, le 21 mai 1891, alors qu'elle naviguait à vide de Chicago à Muskegon pour prendre un chargement de bois. Sept marins, dont le capitaine George C. Albrecht, ont été perdus avec le navire. Même si le lac a été examiné méticuleusement, pas un seul morceau de bois, ni de débris d'épave n'a jamais été trouvé. Les anciens marins disent que la Hume, un navire en bois, ne pouvait pas avoir sombré sans qu'aucun débris ne flottent. A ce jour, le mystère de la disparition de la Hume reste entier.

    Traduction par Evalia pour ODH Tv

    Sources:

    http://www.ufocasebook.com/2014/lake-michigan-triangle.html

    http://worldufophotosandnews.org/?p=6988


  • Des navires militaires pris en filature par un engin inconnu pendant des exercices, près d'Hawaii

    Entre Hawaï et San Diego, le 4 Août, 2010.

    Un ancien militaire de la marine a aperçu une boule lumineuse qui volait à la même vitesse et gardait le même cap que son navire au cours d'un exercice naval international près des îles hawaïennes, selon le témoignage dans l'affaire 54547 de la base de données du MUFON datant du 10 Mars 2014.

    Le témoin était en transit vers le port d'attache de San Diego pour les exercices navals internationaux de la RIMPAC, à environ 22h15 le 4 Août 2010, lorsque les événements se sont produits.

    «Je venais de terminer mon tour de surveillance au sonar et je suis allé fumer sur la plate-forme de repos, qui se situait à tribord (sur la zone de repos). Je n'étais pas seul, cependant, je ne me souviens pas combien de personnes se trouvaient là et qui ont également assisté à l'événement."

    Le témoin décrit ce qu'il a vu cette nuit-là. «J'ai vu une boule lumineuse de taille moyenne à environ 10 ou 20 pieds au-dessus de l'eau, approximativement à 3 yards de distance dès mon arrivée. Au début, je pensais que c'était un autre navire qui était aussi en transit et j'ai continué à observer parce que, à ma connaissance, nous étions seuls en transit sur notre Pim. (commandant du groupe d'exercices cap et vitesse). Il a suivi notre cap et notre vitesse avec quasiment aucune différence perceptible pendant environ 15 minutes.

    "Le témoin a observé le déplacement de la lumière." La boule s'est déplacée ensuite très rapidement de l'avant par rapport à mon bateau vers l'arrière et s'est alors élevée verticalement presque instantanément à une altitude d'environ 200 pieds ou plus de mon point de vue. Elle a ensuite continué à suivre notre cap et notre vitesse de cette hauteur". Le témoin a donc signalé immédiatement l'événement. "Surpris et perplexe, j'éteins ma cigarette et je suis allé directement au CIC (Combat Information Center) rapporter ce que j'avais vu aux officiers du CIC et aux opérateurs radar. J'ai fait un rapport au CICWO mais il n'en a pas tenu compte. Cependant, la conversation a été entendue. "Je suis ensuite allé voir l'opérateur de radar SPS-49 7 et il avait apparemment entendu mon histoire.

    L'officier marinier de surveillance me montra qu'il avait eu un contact radar qui correspondait à ce que j'avais vu. Il m'a également dit que plusieurs événements similaires ont été signalés trois autres fois par d'autres personnes et que cela avait débuté depuis que nous étions en transit, soit deux jours auparavant. "Le témoin n'est pas sûr que les événements aient été officiellement enregistrés. "Je ne me souviens pas si les incidents avaient été inscrits ou non dans le journal de surveillance du CIC. Je me souviens que l'officier marinier m'a confié qu'ils avaient reçu l'ordre de maintenir le contact et d'observer ses mouvements, mais ne semblaient pas inquiétés dans la mesure où ça ne semblait pas hostile ou d'un quelconque intérêt. Il m'a aussi dit que les deux dernières nuits, ils avaient perdu le contact parce qu'elle montait à une altitude extrême, chaque nuit à la même heure.

    Quelques heures avant l'aube.

    "Le témoin déclare qu'il y avait d'autres rapports de défaillance de communication. "Curieusement pendant les vrais exercices de la RIMPAC (Rim of the Pacific Exercises), mon navire, ainsi que tous les autres navires de notre groupe, ont connu des problèmes de connectivité et de communication étranges. Une enquête a été lancée par le commandant du groupement d'exercices en vertu du principe qu'il y avait une sonde suspecte lancée par les Chinois sur notre groupe entier. J'ai découvert plus tard que les problèmes liés à la communication et aux systèmes des navires n'avaient pas d'origine définissable et aucune preuve sur l'attaque d'un pays étranger n'a été établie.

    "Aucune image ni vidéos ont été incluses dans le rapport déposé le 10 Mars 2014. Hawaii a une cote d'alerte OVNI s'élevant à 5 avec un faible nombre de rapports récents à l'échelle nationale.

    Traduction par Evalia pour ODH Tv

    Source:

    http://www.ufocasebook.com/2014/military-exercises-ufo-hawaii.html





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique