• Boule de feu dans le ciel colmarien

    « Une boule de feu avec une longue traînée blanche » a été aperçue mercredi peu après 5 h du matin dans le ciel de Sainte-Croix-en-Plaine. Pour l’Observatoire astronomique de Strasbourg, le phénomène peut s’expliquer.

     

    etoile-filante



    Promis, il n’avait rien bu ni fumé de « bizarre ». Juste quelques bouffées de tabac, au moment où il a aperçu, du parking de son lieu de travail à Sainte-Croix-en-Plaine mercredi vers 5 h 05 du matin, « une boule de feu, nettement plus grosse qu’une étoile filante, avec une longue traînée blanche. Elle a traversé le ciel pendant quelques secondes, à l’est de Colmar, avant de passer derrière un nuage en l’éclairant avant de disparaître. Peut-être d’autres personnes l’ont-elles vu, par exemple des usagers de l’autoroute. J’ai tout de suite pensé à un astéroïde, mais je n’ai pas de connaissances scientifiques en la matière ».

    Si cet habitant de Pfaffenheim admet en souriant avoir été chambré par ses collègues, blague à part son témoignage, selon lui « uniquement motivé par un éventuel intérêt scientifique », n’apparaît pas fantaisiste à l’Observatoire astronomique de Strasbourg : « Nous n’avons pas reçu d’autre témoignage, et n’observons pas en permanence tout le ciel alsacien. Mais ce qui est décrit correspond à un phénomène lumineux appelé météore : une poussière ou un caillou, en rentrant dans l’atmosphère à très grande vitesse, provoque une traînée lumineuse notamment par ionisation de l’air. C’est un phénomène banal. Si le caillou est plus gros, cela peut provoquer une plus grosse étoile filante, qui n’est pas un terme scientifique et peut donc aussi résulter de l’entrée d’un débris spatial dans l’atmosphère, ce qui paraît beaucoup plus lent », explique Jean-Louis Halbwachs. L’astronome indique avoir « une certitude, ce n’est pas un astéroïde, ou nous ne serions peut-être plus là pour en parler… Plusieurs témoignages permettraient de mieux localiser la zone où a pu tomber une éventuelle météorite », en précisant que ces dernières sont souvent de petite taille, et « ne valent pas une fortune contrairement à une idée reçue ». Et d’ajouter qu’on peut en acquérir « pour quelques dizaines d’euros », par exemple ce week-end à la bourse aux météorites d’Ensisheim. Et si ce n’était qu’un (joli) coup de pub ?

    Source:

    http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2012/06/14/un-ovni-dans-le-ciel-colmarien