• (Chine) - Dark Matter Particle Explore

    L'académie des sciences de Chine (CAS) développe actuellement cinq satellites scientifique, dont DAMPE (Dark Matter Particle Explore) qui sera consacré à la détection des particules de "matière noire". L'hypothèse de l'existence d'une telle matière n'a toujours pas été validée empiriquement parce que les contraintes techniques sont énormes, mais elle pourrait constituer un quart de la densité d'énergie totale de l'Univers observable. La recherche sur un tel sujet est donc d'intérêt majeur pour la cosmologie moderne.

    DAMPE fait partie avec le Hard X-ray Modulation Telescope, les Quantum Experiments at Space Scale, Shijian 10 et Kuafu d'un ensemble de satellites scientifiques issus du plan innovation 2020 déterminé par le conseil d'Etat en 2010. Ce satellite devrait être injecté prochainement (entre 2014 et 2016) sur une orbite héliosynchrone par un lanceur Longue Marche 2D à partir du centre de lancement de Jiuquan dans une date proche. Il est actuellement développé par des instituts de la CAS (l'Institut de physique des hautes énergies, le centre national des sciences spatiales, le Purple Mountain Observatory, l'université des sciences et technologies de Chine) et les universités de Genève, Pérouges et Bari.

    Ce satellite sera composé d'un télescope spatial à haute résolution (ou tracker) qui observera les rayons gamma à hautes énergies, détectera les électrons et les rayons cosmiques. Il sera couplé à un calorimètre imageur qui utilisera des capteurs en silicium-tungstène pour mesurer avec précision leur énergie. Une double couche de scintillateur en plastique à détection de bandes (PSD) est censée réduire la marge d'erreur de l'instrumentation.

    Au-delà de la recherche sur la matière noire, ce satellite devrait donc permettre d'améliorer la connaissance des rayons cosmiques, leur origine et leur propagation. Il pourrait compléter les travaux des satellites Pamela lancé en 2006 par l'Italie, Fermi/Lat lancé par la NASA en 2008 et de l'AMS-02 lancé par l'ESA en 2011.

    DAMPE est l'illustration d'une dynamique engagée par la Chine sur les grandes questions de la recherche en cosmologie (les autres travaux se penchent sur les rayons X durs, la mécanique quantique la microgravité, la mécanique des fluides ou encore l'analyse des vents solaires). Il est à ce titre notable que cette dynamique soit engagée à travers des coopérations avec des acteurs européens.

    Source

    http://www.ambafrance-cn.org/archives_lettres.html?id_rubrique=1902&lang=fr :