• En route pour Mars 2023

    Un aller simple pour Mars financé en faisant de la conquête de la planète rouge un spectacle médiatique inédit : alors que le robot Curiosity fait ses premiers pas sur Mars, une start-up néerlandaise veut y envoyer des hommes dès 2023, bien avant la Nasa.

     

    Une colonie dès 2023

    Alors que certains experts s'interrogent sur l'éthique du projet ou sa faisabilité technique, le Néerlandais Gerard 't Hoofd, prix Nobel de physique 1999, soutient la start-up néerlandaise et est un de ses ambassadeurs. "De tout temps il y a eu des aventuriers pour se lancer dans des voyages vers l'inconnu, pensez aux vikings qui sont allés en Amérique, à Christophe Colomb", assure-t-il.

    L'ingenieur Lansdorp, qui travaillait auparavant dans l'éolien, reconnaît cependant que de nombreux aspects du projet restent encore à déterminer. La moitié seulement des missions des grandes agences spatiales depuis 1960 en vue de faire atterrir un robot sur Mars ont réussi : "Mars One" prévoit d'y établir une colonie dès 2023, alors que le président américain Barack Obama a lancé le défi d'envoyer des hommes sur Mars d'ici 2030 seulement.

    Bas Lansdorp et son équipe, un physicien, un graphiste industriel et une spécialiste en communication d'entreprise, comptent garder la main sur la "coordination générale" du projet. La réalisation technique sera toutefois confiée à des sociétés privées spécialisées.

     

    Possible... en théorie

    La sélection et l'entraînement des candidats astronautes sont prévus dès 2013, l'envoi de modules habitables, de vivres et de véhicules robotisés entre 2016 et 2022.

    En avril 2023, les quatre premiers hommes et femmes poseront le pied sur Mars. Ils seront rejoints par d'autres astronautes (vingt au total en 2033) sur cette planète où la température moyenne est de 55 degrés en dessous de zéro et l'atmosphère composée à 95% de dioxyde de carbone.

    Les astronautes installeront la colonie et mèneront des recherches scientifiques, notamment sur d'éventuelles traces de vie. Leur oxygène sera produit à partir de l'eau présente sous forme de glace dans le sous-sol."Je pense qu'il y a de nombreuses questions qu'ils n'ont pas examinées assez en profondeur", tempère Chris Welch, professeur d'ingénieurie spatiale à l'Université internationale pour l'espace (ISU), basée à Strasbourg (nord-est de la France).

    Source:

    http://www.rtl.fr/actualites/insolite/article/ca-vous-tente-un-aller-simple-pour-mars-en-2023-7751617655


    Tags Tags : , , , , ,