•  

    La MIT Media Lab apporte un élément de réponse avec ZeroN alias Zero Newton. ZeroN est un système conçu par Jinha Lee et Rehmi Post. Il s’agit en fait d’une interface de contrôle défiant les lois de la gravité. Le dispositif en question comprend une bille magnétique qui lévite dans les airs. Fabriquée avec un matériau métallique aux propriétés intéressantes, elle peut être déplacée manuellement ou à l’aide d’un ordinateur. Un puissant champ magnétique permet à la bille de planer dans un univers tridimensionnel virtuel. Un ordinateur suit en temps réel les positions de la bille grâce à une caméra infrarouge. Cette sphère peut être déplacée facilement suivant des coordonnées X, Y et Z. Le système est capable de mouvoir la bille pour qu’elle suive un trajet prédéfini manuellement. ZeroN peut également projeter des images sur l’objet en lévitation.

    Les champs d’applications de cette interface intuitive très prometteuse sont nombreux. Espérons que la MIT Media Lab ira au bout de son projet et qu’un dispositif aux fonctionnalités plus concrètes en découlera.

    Sources:

    http://www.actinnovation.com/innovation-technologie/zeron-une-bille-de-metal-antigravite-creee-par-le-mit-media-lab-4711.html

    http://leejinha.com/ZeroN

    http://www.tomsguide.fr/actualite/Interface-anti-gravite,3611.html


  • Vous vous rappelez de la saga Star Wars, dans laquelle le robot R2D2 ou l'Empereur établissent une vidéoconférence en projetant un hologramme de l'interlocuteur ? Des chercheurs canadiens viennent de développer un système qui permet de communiquer de façon assez ressemblante.

     

    Pour révolutionner l’appel vidéo et la visioconférence, le professeur Roel Vertegaal a dévoilé un concept des plus intéressants. Il s’agit d’un dispositif d’affichage novateur (presque) holographique.

    Des chercheurs de la Queen's university à Kingston, au Canada, ont mis au point un système de vidéoconférence en 3D permettant à deux personnes de dialoguer comme si elles se trouvaient l'une en face de l'autre. Le module, baptisé Telehuman, utilise un écran en forme de cylindre dans lequel est projeté un hologramme de l'interlocuteur en grandeur nature.


     

    Certes plus volumineux et moins mobile que l'image projetée par R2D2, ce dispositif permet toutefois d'afficher une image 3D et à 360°, ce qui signifie qu'il est possible de tourner autour de son interlocuteur et le voir de dos. L'écran cylindrique mesure 1,80 mètres. Il est composé d'une feuille acrylique translucide et sa base est équipée d'un vidéoprojecteur 3D. Au sommet, un miroir convexe permet d'afficher le tout sous forme holographique et six capteurs de mouvements Kinect entourent le cylindre pour permettre de saisir une vidéo transmise en temps réel. Ces capteurs ont d'ailleurs été programmés pour effacer l'arrière-fond, afin que seule l'image de la personne soit projetée.

    Telehuman est associé à BodiPod, une application d'ordre médical qui affiche une image interactive d'un corps humain en 3D. Grâce à la reconnaissance gestuelle et vocale, l'utilisateur peut interagir avec le logiciel et explorer l'anatomie à 360°, en choisissant d'afficher le squelette, les organes ou les muscles.

     De nombreux domaines pourraient être intéressés par ce moyen de vidéoconférence. Grâce à la télémédecine, un praticien pourrait examiner un patient à distance. Les jeux vidéos pourraient développer des représentations d'une personne a la place d'avatars pour encore plus d'immersion. Dans le domaine sportif, un professeur pourrait apprendre à son élève les bons gestes en les lui montrant à distance...

     

    A ce jour aucune commercialisation n'est prévue car le Telehuman n'en est qu'à l'état de prototype mais si celle-ci devait arriver, cela pourrait être dans les cinq prochaines années, pour un tarif qui pourrait s'approcher des 5 000 dollars. En attendant, l'équipe du Human Media Lab doit poursuivre son développement en travaillant notamment sur un mode multiutilisateur pour gérer les vidéoconférences de groupe, mais aussi modifier le protocole de transfert des données pour passer du TCP au protocole UDP, plus fluide pour une diffusion en streaming.

    Sources:

    http://www.tomsguide.fr/actualite/ecran-visioconference,3528.html

    http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=10391


  • Un petit boîtier USB, du nom de Leap Motion, crée une interface de contrôle en 3D qui détecte les mouvements des mains et des doigts avec une précision au millimètre. Il peut donc remplacer la souris pour piloter un ordinateur avec des gestes naturels. Notre bonne vieille souris sera-t-elle mise au placard ?

    « Dites au revoir à votre souris et votre clavier », clament les créateurs de Leap Motion. Cette technologie de détection des mouvements qui se présente comme « plus précise qu’une souris, aussi fiable qu’un clavier et plus sensible qu’un écran tactile » ambitionne de révolutionner l’interaction avec les ordinateurs, le tout à partir d’un petit boîtier vendu 70 dollars (environ 55 euros) que l’on branche à la machine via le port USB.

     Une vidéo de démonstration permet rapidement de se rendre compte de l’efficacité de Leap Motion. On y voit un utilisateur naviguer sur Internet, écrire, manipuler des objets 3D, jouer, le tout en se servant de ses doigts ou de ses mains pour faire défiler les pages, zoomer, pivoter, se déplacer, tirer, etc. Le système ne nécessite aucun apprentissage, les gestes sont ceux que l’on effectue naturellement.

    Lumière infrarouge et zone 3D invisible

    La détection de mouvements en 3D n’est pas une nouveauté, la Wii de Nintendo et le Kinect de Microsoft ont largement contribué à vulgariser le procédé auprès du grand public. Mais Leap Motion se veut beaucoup plus précis et réactif, tout en étant mieux adapté au pilotage d’un ordinateur. « La technologie Leap est 200 fois plus précise que n’importe quelle autre sur le marché, quel que soit le prix », assurent ses concepteurs.



    Comment fonctionne ce système ? Futura-Sciences a recueilli les explications de Michael Buckwald, cofondateur et P-DG de Leap Motion. « Le boîtier Leap, qui est à peu près de la taille d’une clé USB, contient une série de caméras de détection qui projettent une lumière infrarouge ». Cette lumière crée au-dessus du boîtier une zone cubique de 60 cm de côté, invisible et dans laquelle tous les mouvements sont détectés avec une précision au millimètre. « La lumière émise par Leap rebondit sur les objets dans cette zone cubique », poursuit Michael Buckwald. Mais le cœur de la technologie Leap réside dans le logiciel de traitement de ces informations qui repose sur des formules mathématiques élaborées par David Holz, le cofondateur et directeur technique de l’entreprise qui a planché durant quatre ans sur ce projet. Mathématicien de formation, il avait auparavant mené des recherches sur la mécanique des fluides pour la Nasa.

    Suite de l'article:

    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/informatique/d/leap-motion-linterface-de-controle-en-3d-qui-menace-la-souris_38871/

     

     

    Source:

    http://www.leapmotion.com/


  • Partant du principe que les vents d’altitude sont plus réguliers et plus forts que les vents de terre, la société californienne Joby Energy travaille à un nouveau type d’éolienne, l’éolienne cerf-volant.



     

    L’objectif : générer plus d’énergie en utilisant moins de matériaux à la construction et en évitant les contraintes habituelles des éoliennes terrestres et maritimes.

    La structure en question, encore à l’état de projet, devrait utiliser vingt fois moins de matériaux qu’une éolienne classique. L’appareil de forme allongée est assez léger pour être envoyé dans les airs, à 400 mètres d’altitude (contre 100 pour une éolienne terrestre).


    De petites turbines fonctionnent pour lancer l’éolienne aérienne de façon verticale. Lorsque les 400m sont atteints, le vent permet de déplacer l’installation et le vent active les turbines. L’énergie générée est alors transmise au sol par le biais du câble qui retient l’éolienne cerf-volant.

    Sources:

    http://www.consoglobe.com/bientot-eoliennes-volantes-cg

    http://innovations-futures.fr/blog/tag/eolienne-aerienne/