• (Livre) - Science interdite vol. 2 de Jacques Vallée

    Plus de 15 ans après la parution de Science interdite vol. 1 – Journal 1957-1969
    voici enfin le très attendu volume 2 qui vient de paraître en français :

    ATT00001Science interdite vol. 2

    Journal 1970-1979

    « Il y a près de vingt ans un ami remarquable m’a dit que son but était de vivre pleinement sa vie d’homme, et, l’ayant vécue, de la faire partager à d’autres, paroles que je n’ai jamais oubliées, avec l’espoir que j’aurais un jour l’opportunité de remplir une mission semblable.
    La publication du premier volume de Science Interdite a partiellement satisfait cette ambition, mais le récit s’arrêtait en 1969. Ce deuxième volume couvre la décennie des seventies, une période troublée partout dans le monde. Quand on habitait la Californie du Nord on se retrouvait en face de défis passionnants. La lecture de ce Journal aidera peut-être à comprendre quelques-uns des changements irréversibles qui ont suivi.
    Avec en arrière-plan des événements tels que la fin de la guerre au Vietnam et les turpitudes du Watergate, le thème principal de ce journal est la recherche dans le domaine du paranormal, qui a vu un développement remarquable même si les leçons en ont été oubliées ou perverties dans le chaos qui a suivi. C’est en Californie du nord que le Mouvement du potentiel humain a émergé; la parapsychologie y est entrée dans les laboratoires de physique ; de même, le problème des Objets Volants Non Identifiés est revenu dans l’actualité, même si l’establishment l’avait rejeté par la puissance combinée de l’armée de l’air, du New York Times et de l’académie des sciences.
    C’est au cours des années couvertes par ce volume que j’ai commencé à avoir un meilleur aperçu sur le théâtre du paranormal. Plus j’analysais l’énigme de l’ufologie, plus les liens avec d’anciens mystères devenaient évidents. De nature porté vers l’expérience directe, j’ai étudié les groupes ésotériques et j’ai été surpris de ce que j’y ai trouvé, au-delà du charlatanisme manifeste et de l’illusion. J’ai eu la chance d’apercevoir l’échiquier et d’identifier certains de ceux qui déplaçaient les pions. »

    Jacques Vallée